Le phénomène d’Uhthoff : La Chaleur va me tuer (SEP)

4.9/5 - (14 votes)

La Chaleur et la SEP

Lors de la hausse des températures, on peut observer une importante aggravation des symptômes de la sclérose en plaques.

24° prendre son mal en patience, 25° le début de la fin, 27° bienvenue à Horror Land.

Uhthoff

Le phénomène d’Uhthoff

Ce phénomène a été nommé d’après le neurologue allemand Wilhelm Uhthoff, qui l’a décrit pour la première fois en 1890.

Certaines personnes ressentent une réapparition de leurs symptômes en cas d’augmentation de la température du corps (un bain chaud, un exercice physique, une exposition à la chaleur, au soleil, de la fièvre…).

Il ne s’agit pas d’une poussée ou d’une aggravation de la maladie, mais d’un blocage transitoire de l’influx nerveux. En effet, la chaleur peut accentuer transitoirement certains symptômes de la maladie en participant à ralentir la conduction de l’influx nerveux. Les troubles cessent dès que la température du corps redevient normale.

Il n’existe pas de traitement ayant fait la preuve de son efficacité contre le phénomène d’Uhthoff. Cependant, de nombreuses personnes qui ont une SEP ne sont pas sensibles à ce phénomène.

Mais alors que peut-on faire pour en minimiser les effets ?

  • Éviter les activités physiques intenses par temps chaud ou humide
  • Utiliser des techniques pour réduire la température corporelle (par exemple, des compresses froides ou des bains d’eau froide)
  • Éviter les bains chauds et les douches chaudes
  • Pratiquez des activités physiques dans des conditions climatiques fraîches et modérées

Amélioration

En ce qui me concerne, j’ai eu la mauvaise expérience d’être durant de nombreuses années sujet à ce phénomène, qui au vu de la gravité du moment de ma SEP, a été un enfer à supporter. Je dis de nombreuses années en raison d’une amélioration suffisante qui m’amène à supporter un peu mieux la chaleur à ce jour.

Avec les étés très chauds auquel on a tous été confrontés ces dernières années, j’ai dû supporter une aggravation de tous mes symptômes à chaque forte hausse des températures. Quand je dis « aggravation » sachez que c’est un euphémisme.

Solution d’urgence

solution urgence

J’ai opté rapidement pour la seule solution s’offrant à moi à ce moment, un Climatiseur portable. Aujourd’hui il en existe à des prix abordables, et même si l’installation n’est pas toujours des plus pratique, ça s’est vite retrouvé comme étant une obligation vitale.

Je vous passe les inconvénients du bruit généré par ce genre d’appareil. Pour ceux qui sont équipés d’une climatisation complète et silencieuse à leur domicile, c’est évidemment plus facilement supportable. On doit aussi laisser de côté le fait que la climatisation participe au réchauffement climatique, mais dans ce cas précis ce n’est pas une solution de confort. Il n’y a malheureusement pas d’autres options suffisamment efficaces pour enrayer ce phénomène d’Uhthoff quand il se présente avec violence. La bouteille d’eau glacée devant un ventilateur est très plaisante dans l’idée, mais bien insuffisante pour régler ce problème qui nous préoccupe.

Avec le temps

Chaque année j’ai repoussé la mise en route de ce climatiseur pour en éviter la gêne constante, en espérant que je puisse enfin vivre sans.

C’est à peu près durant cette période que j’ai entamé de profonds changements dans mon style de vie, ainsi que la mise en place d’un important rééquilibrage alimentaire.

Les effets de tels changements ne se faisant pas en un jour, j’ai dû faire plus ample connaissance avec “la patience”, et à force de persévérance, une année après l’autre, les choses se sont améliorées.

Aujourd’hui

Je n’attends toujours pas les fortes chaleurs avec impatience, mais je les supporte plus sereinement, et depuis ces dernières années sans avoir recours au climatiseur.

À l’arrivée de l’été et avec le réchauffement climatique que l’on observe un peu plus chaque année, je reste toujours un peu inquiet, mais à ce jour, les difficultés liées à ce phénomène d’Uhthoff n’ont fait que s’améliorer.

Le phénomène d’Uhthoff est fréquent avec la sclérose en plaques, mais n’est donc pas irréversible.

Solidaire

" Et vous, où en êtes-vous ? Partagez votre expérience et donnez votre avis en laissant un commentaire ci-dessous. "


(La sclérose en plaques (SEP) est une maladie neurologique invalidante caractérisée par la destruction progressive de l'enveloppe protectrice des nerfs du cerveau et de la moelle épinière)

Laisser un commentaire